The sanctuary
Bienvenue sur The Sanctuary, une nouvelle académie pour personnes surdoués qui viens d'ouvrir ses portes. Celle-ci se situe sur l'île de Kyushu pour plus de renseignement je vous invite à visiter le forum.

Le staff de The Sanctuary.

The sanctuary

Steampunk
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les membres du staff vous souhaite la bienvenue sur ce humble forum
Nous cherchons actuellement deux modérateur ! Un modérateur forum et un modérateur cb si vous êtes intéressez contacter Luxière Xéris ou Louhna E. Gallagher par mp.
Les Rps sont ouverts à vos claviers !
Et oui les loulous voilà que le forum à son propre groupe qui est simplement réserver aux membres du forum ou est-il ? ICI

Partagez | 
 

 Kazuma Hattori (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kazuma Hattori (terminé)   Dim 1 Juin - 21:15

▬ MA PRESENTATION
PHRASE PERSONNALISÉE
PRÉNOM • Kazuma
NOM • Hattori
SEXE • ♂
ÂGE • 18ans
SURNOM • King Kazuma (exclusivement sur le net), le robot (son frère)
GROUPE • Seconde année
MÉTIER • Lycéen
ORIGINE(S) • Japonais
ORIENTATION SEXUELLE • A définir

POUVOIR • Technopathie

Description : La technopathie est le pouvoir de contrôler et de manipuler l'électronique avec l'esprit.
 
DESCRIPTION PHYSIQUE
8 lignes - Dites ! Vous vous rappelez de Kazuma ?

Mais si, Kazuma, ce gars un peu bizarre qui était dans notre lycéen ya deux ans. Il était plutôt petit à l'époque, enfin un peu en dessous de la moyenne des gars de notre âge, brun, cheveux en bataille, comme s'il n'avait jamais vu un peigne de sa vie le mec, entre le mi-long et le court... Allez, faites un effort ! Un gars de notre classe en plus, souvent assit dans le fond, avec des habits quelconques, sans couleur ou alors neutres, pas le truc qui attire l'attention en somme et jamais de la marque en plus. Purée ! Mais un mec toujours tout seul, le visage sérieux, presque inexpressif, avec ses yeux marron qui te donnaient l'impression qu'il n'avait pas d'âme tellement son regard était vide. Au début, on pensait que c'était un fayot, car il avait de super notes en cours, mais après on c'est vite rendu compte que c'était juste un solitaire, qui ne parlait jamais en classe et qui ne faisait que trainer dans la salle informatique à chaque récrée. Pas vraiment un sportif, il était plutôt moyen en sport et ça c'était quand il n'avait pas réussi à se faire dispenser... Bon, le type qui a été renvoyé après l'affaire de l'incendie.

Voilà, celui-là ! Bah vous savez quoi ? Je l'ai revu hier. Si si, je suis sûr que c'était lui, il n'a quasiment pas changé. La seule différence entre aujourd'hui et il y a deux ans, c'est sa taille. Il a bien rattrapé son retard depuis le temps, après ce n'est pas un géant non plus, mais il doit faire un peu plus d'un mètre 75, alors qu'avant il ne dépassait pas le 1m60. Pour le reste, c'est le même. Même coupe de cheveux, même visage sans expression, même look, quoi qu'un peu plus stylé d'après ce que j'ai vu. Et tenait vous bien, devinez ou je l'ai croisé ?... Non, à la sortie d'un cybercafé. Je vous avais dit que je devais faire des recherches pour l'exposé de lundi prochain, bah je suis allé là-bas et il a faillit me rentrer dedans l'idiot, comme s'il était complètement dans la lune. Et croyez pas qu'il se soit excusé pour ça l'autre, il m'a juste regardé comme si j'étais un ovni et il est parti sans un mot. Franchement, je ne suis pas mécontent qu'il se soit fait virer de l'école, au moins comme ça, on n'est sur de ne pas faire équipe avec lui pour faire les exposés.



DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
8 lignes - Franchement, je ne comprendrais jamais mon frère et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais rien à faire, on y arrive pas, ni moi ou mes parents. Pourtant, ils m'ont raconté que quand il était plus jeune, Kazuma n'était pas aussi froid qu'il ne l'est aujourd'hui et j'ai beaucoup de mal à le croire. Cette période n'avait pas dû durer longtemps je pense, car mon grand-frère et moi n'avons que trois ans de différence et je n'arrive pas à me souvenir d'un moment ou il n'a pas été « le robot ». Le robot, c'est le surnom que je lui ai donné, car quand j'étais petit j'ai reçu un petit robot à mon anniversaire et la comparaison m'a tout de suite parue flagrante. Bon ok, maintenant je sais que ce n'était pas cool de lui dire ça, surtout que ce n'est pas vrai, mon frère n'est pas un robot, c'est un être humain avec des sentiments et tout, mais j'avoue que c'est très dur de les apercevoir. Il ne sourit jamais et on a l'impression qu'il n'en a rien à faire des autres, qu'il n'a aucun sentiment. Toutefois, en ma qualité de petit-frère, je suis l'un des privilégiés qui ont eu la chance de déjouer le mystère qui l'entoure.

En effet, Kazuma n'est pas quelqu'un de bionique ou autre, c'est juste un garçon qui adore passer ses journées sur son ordi, devant la télé et même devant le four (si si, je vous assure). C'est vrai, il est un peu bizarre, mais mes parents ont tendance à dire qu'il est incompris, rêveur et de se fait replier sur lui-même. Personnellement, je trouve qu'il est plutôt froid et solitaire, il reste tout le temps tout seul et pourtant il n'a pas l'air malheureux, c'est même le contraire. On dirait presque que la présence des autres l'embête, qu'il préfère rester dans son coin avec ses amis imaginaires. Vous avez bien entendu ! J'ai dit amis imaginaires, parce que je l'ai déjà vu plusieurs fois parler tout seul, que ce soit dans sa chambre, dans la rue et même au mobilier, comme à ce fameux four. Mon frère serait fou ? Carrément ! Mais mes parents n'aiment pas que je dise ça de lui, il préfère le considérer comme jeune homme perturbé. Ils aimeraient l'aider, lui permettre de s'ouvrir aux autres, mais ils ne le comprennent pas et ont beaucoup de mal à lui parler, surtout qu'il a été renvoyé de son ancien lycée. En tout cas croyez-moi, la seule personne au monde qui puisse savoir ce qu'il a dans la tête, c'est lui et lui seul.



 
VOTRE HISTOIRE
15 ligne- Comme les jours précédents, la journée d'aujourd'hui commence tranquillement, à mon émersion pas très matinale d'une nuit sans rêve. Je me lève et descends manger quelque chose, car une faim dévorante s'empare de mon être. Faut dire aussi que je n'avais pas mangé la veuille, car j'ai tendance à oublier les besoins essentiels de la vie, comme manger, boire et même dormir. Cette nuit, comme ça m'arrivait souvent, je m'étais endormi sur ma chaise, assis devant mon ordinateur. Quelques marques par-ci par là, je descends au rez-de-chaussée, ouvre plusieurs placards et mange jusqu'à ce que je me sente rassasié. Une fois fait, je remonte à l'étage et entre dans la salle de bain ou je retire mes habits sales de la veille et part sous une douche tiède pour me décrasser un peu, ce qui a aussi le mérite de réveiller. L'eau chassant le reste de savon dans les canalisations, je la coupe et sors me sécher, puis retourne dans ma chambre avec une serviette cintré autour de la taille et m'habille.

Je n'ai pas besoin de voir l'horloge posée sur ma commode pour savoir l'heure qu'il était, j'en étais parfaitement conscient. Retournant près de mon bureau, je rallume mon ordinateur qui c'était mit en veille et reprends place sur ma chaise, posant la main sur le clavier. Mes yeux se ferment paisiblement et ils restent ainsi pendant un long moment, si bien que n'importe qui ouvrant la porte à ce moment-là pouvait croire que je m'étais rendormit, mais ce n'était pas le cas. Au contraire, je ne suis jamais autant éveillé que lorsque je suis au contact de composants électroniques. Cela était et sera toujours comme ça, j'en suis persuadé, cela fait partie de moi. Les autres ne le comprennent pas et ils ne veulent pas comprendre d'ailleurs, pourquoi le voudraient-ils ? L'incroyable est impossible à leurs yeux.

Soudain, j'entends des voix m'appeler du salon, les voix de ces mêmes personnes qui me prennent pour un fou, même s'ils me disent le contraire. Mes parents. C'est étonnant de les entendre me prier de descendre avec autant de vivacité, quand ils m'appellent d'ordinaire avec un certain malaise. Intrigué, je me lève et descends les escaliers dans le calme. Au pied, je distingue bien mes parents, mais également une troisième personne. Ça ne pouvait être mon frère Keiji, il était parti en week-end avec des amis à lui. De toute manière, la silhouette était bien trop grande pour lui appartenir. Un adulte semblait-il, jeune et souriant, vêtu de beaux habits. Mince, à tous les coups, c'était encore un de ces psy que mes parents voulaient me faire consulter, comme si ces personnes pouvaient quelques choses pour moi.

- Kazuma mon chéri, il y a là un monsieur qui est venu te voir, il dit qu'il est le directeur d'une école.

Vu le ton qu'a employé ma mère, je réalise qu'elle n'était visiblement pas au courant de la visite du jeune homme. Bizarre, d'autant que cela faisait deux ans que je n'étais pas retourné dans une école et que mes parents m'avaient assigné un professeur particulier. Ils voulaient peut-être que je reprenne les cours, néanmoins je ne sais pas si j'ai envie de retourner dans un lycée, vu ce qu'il s'était passé la dernière fois. Le jour de l'incident, je m'en souviens comme si c'était hier. Pourtant, ce n'était pas de ma faute, juste une pensée malheureuse, mais j'avais bien malgré moi provoqué la panique dans tout l'établissement et fait explosé plus de la moitié des ordinateurs de l'école. On m'avait accusé sans même chercher à m'écouter et viré de l'école sous prétexte que les preuves étaient toutes contre moi, vu que c'était le court-jus du poste que j'utilisais qui s'était propagé dans les circuits électriques, faisant même retentir l'alarme incendie. Je chasse ces pensées de mon esprit et me concentre plutôt sur l'homme qui était devant moi, son sourire toujours collé aux lèvres.

- Bonjour Kazuma, je suis Luxière Xeris, je dirige l'établissement « the Sanctuary » situé à Kyushu, je voudrais te parler si tu veux bien ?

*Luxière Xeris ? Drôle de nom ça, comme the Sanctuary, pas très japonais en tout cas, mais c'est peut-être un métisse j'en sais rien... Kyushu ? Il est venu jusqu'à Nara rien que pour me parler de son école ?*

Un regard vers mes parents, j'acquisse d'un signe de la tête pour seule réponse, car je veux en savoir plus de toute manière. Mon père nous invite alors à passer dans le salon, je les suis sans dire un mot et m'installe dans un fauteuil, en face de notre invité. Son visage avait l'air satisfait, doux et un poil supérieur, le genre de visage qui s'attire facilement la sympathie des autres ai-je pensé. Redoutant surement que je reste muet, mon père prit la parole :

- Alors, pouvez-vous nous dire pourquoi vous êtes venu voir notre fils, est-ce que cela a un rapport avec votre établissement ?

- En effet, je suis venu jusqu'ici car mon établissement ne recrute que des personnes aillant un potentiel exceptionnel ou comme vous les appelait aussi, des personnes « surdoués » et je pense que votre fils y a tout à fait sa place.

Ma mère plaqua sa main devant sa bouche, le regard déjà rempli d'espoir et de reconnaissance envers ce jeune directeur, tendit que l'attitude de mon père se faisait plus réticente, demandant poliment s'il n'y avait pas une erreur sur la personne. Ça aurait pu me blesser, mais non, je m'en fiche, je sais bien que je ne suis pas un génie, ça se serait. J'ai d'énorme facilité pour tout ce qui concerne les maths, la mécanique ou l'électronique, voir toutes les sciences en général et possède une très bonne mémoire, mais je n'ai jamais éprouvé l'envie de le montrer. Le visage serein, l'homme sourit à mon père et lui répondit tout en posant son regard intense sur moi :

- Il n'y a pas d'erreur Mr. Hattori, Kazuma a ce que l'on appelle un don, un don incroyable pour tout ce qui touche à la technologie si je ne m'abuse, si bien qu'il peut avec une rapidité fulgurante contourner un pare-feu ou triomphé de plusieurs adversaires en même temps sur des jeux en ligne...

- Comment vous… ?!, commençais-je horrifié que quelqu'un ai pu détecter mes agissements.

- Je t'observais ! Oui, je voulais être sûr que tu étais bien un des nôtres, car je prends vraiment à coeur le fait d'aider les personnes comme moi...

*...Les personnes qui ont un don, n'est-ce pas Kazuma ?*

Pour la première fois depuis longtemps, je laisse transparaitre une émotion : La stupéfaction. Ces mots, clairs et limpides, mon esprit les ont parfaitement compris, alors que mes parents ne semblent pas avoir entendu, mon père demandant au directeur s'il était également un surdoué et ma mère qui pleurait de joie en affirmant qu'elle avait toujours su que j'étais un incompris. Mais rien de ce qu'ils disent ne m'affecte, je reste immobile, fixant l'homme avec insistance, me questionnant une seconde sur ma santé mentale. Et puis, pourquoi je serais fou ? J'arrive bien à faire des trucs inexplicables, qu'est-ce qu'il me fait croire que je suis le seul.

*Tu n'es pas seul, ton don est peut-être unique, mais les êtres exceptionnels grouillent aux quatre coins de la terre et mon rôle est de les retrouver et de les aider à maitriser leur don au mieux*

*Et qu’est-ce qui vous fait croire que j’ai besoin d’aide ?*

*Il y a plusieurs moyens d'aider une personne tu sais ? Dans ton cas, je vois que tu as du mal à t'intégrer et même parfois à faire la différence entre le réel et le virtuel... nous pouvons t'aider à vivre avec les autres, à être avec des personnes qui te comprennent... et tu sais au fond de toi que c'est ce que tu veux*

Je me sens comme nu, sans défense. Personne n'avait jamais percé ma carapace, n'avait réussi à lire si profondément en moi. Je regarde mes parents, ils ne savent rien et leur vie leur convient parfaitement ainsi. N'y eux n'y personnes dans mon entourage ne sait ce que je traverse, même pas les personnes vivant dans le monde virtuel que j'ai bâti. Une boule au ventre, apparenté à de la peur, je me remis debout, plongeant mon regard dans celui de l'individu, faisant taire mes parents dans leur discussion. Je ne sais pas si je peux lui faire confiance, mais une chose est sûre, il m'avait mieux cerné et compris que toutes les personnes présentent dans cette pièce. Un nouveau regard, rempli d'un nouveau courage m'envahit. Je devais décider... J'ai décidé !

- J’accepte !



 
PHRASE PERSONNALISÉE
PRÉNOM • Mirna
SEXE • ♀
ÂGE • 24

DOUBLE-COMPTE • non
VOTRE PRÉSENCE SUR LE FORUM • Parrainage
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Bien, sinon je ne serais pas là ^^"

CODE DU RÈGLEMENT • Validay by Luxière
AUTRE • Blblblblblblblblbl
   
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Kazuma Hattori le Ven 6 Juin - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kazuma Hattori (terminé)   Lun 2 Juin - 10:10

Up pour signaler que j'ai normalement finie (même si bizarrement j'ai l'impression qu'il manque plein de truc ^///^")

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kazuma Hattori (terminé)   Mar 3 Juin - 19:50

Bonsoir et bienvenu parmi nous Kazuma, ta fiche me semble en règle et au norme, je te valide donc. Désormais il ne te reste plus que la paperasse.
- Signer le règlement
- Recenser ton avatar
- Recenser ton pouvoir
- Faire ta demande de rp
- Faire ta demande de lien
- Et enfin ta demande de chambre
Sur ce amuse toi bien, et n'hésite pas si tu as des questions, le staff sera ravie de t'aider.
Bonne continuation.
Louhna E. Gallagher

Ps: Relis ta fiche quand même pour corriger les quelques fautes d'orthographe qui reste, merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kazuma Hattori (terminé)   Mer 4 Juin - 9:50

Ok merci beaucoup, je ferais tous ça en fin de journée, car là je ne suis pas chez moi et désolé pour les fautes, quand j'écris je ne fais pas toujours attention ^///^"
Revenir en haut Aller en bas
Luxière Xéris

avatar

Messages : 384
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 35
Localisation : Derrière vous

Carte D'Identité
Fiche Technique:
Fiche Technique1er Trimestre2ème Trimestre3ème Trimestre
Nbre de Votes
Cumule des Votes
Argent
Niveau du perso

Carnet de vie du personnage:

MessageSujet: Re: Kazuma Hattori (terminé)   Mer 4 Juin - 17:56

Et oublie pas de voter sur les top-sites \o/ contente de te voir parmi nous <3 *Câlin* et au passage code validay

~OoO~OoO~OoO~OoO~OoO~OoO~OoO~OoO~OoO~


Roses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-sanctuary.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kazuma Hattori (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuma Hattori (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hattori Heiji ~ Détective de l'Ouest {Terminé}
» Kazuma (renom, honneur, prime)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Kazuma the skyrider.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The sanctuary :: Départ :: Présentations en attente :: Validées-
Sauter vers: